Le Fonds Mondial pour L’assainissement présente son rapport d’avancement de l’année 2016

Date: 30th June 2017

Array ( [0] => WP_Term Object ( [term_id] => 8 [name] => Global Sanitation Fund [slug] => globalsanitationfund [term_group] => 0 [term_taxonomy_id] => 8 [taxonomy] => category [description] => [parent] => 0 [count] => 139 [filter] => raw [term_order] => 3 [cat_ID] => 8 [category_count] => 139 [category_description] => [cat_name] => Global Sanitation Fund [category_nicename] => globalsanitationfund [category_parent] => 0 ) )

Les programmes axés sur les personnes à l’échelle nationale permettent à des millions de personnes de mettre fin à la défécation à l’air libre, d’améliorer leur qualité de vie et d’assurer leur dignité et sécurité, en particulier les femmes et les filles

Un nouveau rapport montre que le Fonds Mondial pour L’assainissement (GSF) du WSSCC a soutenu les gouvernements et des milliers de partenaires dans 13 pays, s’étendant du Cambodge au Sénégal, permettant à plus de 15 millions de personnes de mettre fin à la défécation à l’air libre.

 Organe de financement du Conseil de concertation pour l’approvisionnement en eau et l’assainissement, WSSCC, le Fonds mondial pour l’assainissement et les programmes qu’il soutient contribuent à la vision du Conseil sur l’accès universel à un assainissement et à une hygiène durables et équitables dans tous les pays de l’Asie du Sud et de l’Afrique subsaharienne. L’accent mis sur l’amélioration de l’assainissement et de l’hygiène dans les communautés les plus démunies et les plus marginalisées, tel que décrit dans la cible 6.2 des Objectifs de développement durable, soutient également les objectifs de développement associés à l’éducation, à la santé, à l’autonomisation des femmes, au changement climatique et au développement urbain. Le dernier rapport d’avancement du GSF souligne les résultats obtenus depuis la création du Fonds jusqu’à la fin de 2016, ainsi que les résultats et les activités au cours de l’année 2016.

Les résultats cumulatifs depuis la création du Fonds jusqu’au 31 décembre 2016 sont les suivants :

  • 15,2 millions de personnes ont été habilitées à vivre dans des environnements exempts de défécation à l’air libre (FDAL), juste au-dessus de la cible de 15 millions
  • 12,8 millions de personnes ont accès à des toilettes améliorées, 16% de plus que la cible de 11 millions
  • 20 millions de personnes ont accès à des installations de lavage des mains, 81% de plus que la cible de 11 millions

Ensemble avec les partenaires et parties prenantes du WSSCC, le GSF investit dans des programmes de changement de comportement collectif et soutien des environnements de recherche propices à la réalisation de résultats à grande échelle. En démontrant que l’accès durable et équitable à l’assainissement et l’hygiène est possible à grande échelle, le GSF agit comme catalyseur visant à attirer davantage de ressources et d’attention afin que personne ne soit laissé pour compte face à la crise mondiale de l’assainissement et de l’hygiène. Une étude de l’OMS a calculé que, pour chaque dollar investi dans l’assainissement, il y avait un rendement de 5,50 $ dans des coûts de santé moins élevés, plus de productivité et moins de décès prématurés (OMS, 2016).

« Les résultats significatifs présenté par le GSF montrent que le Fonds est particulièrement bien placé pour contribuer à plusieurs Objectifs de développement durable», a déclaré Chris Williams, directeur exécutif du WSSCC.

« Le GSF est en mesure d’aider les pays à atteindre le deuxième objectif de l’Objectif 6: l’accès de tous, dans des conditions équitables, à des services d’assainissement et d’hygiène adéquats et  de mettre fin à la défécation à l’air libre, en accordant une attention particulière aux besoins des femmes et des filles et des personnes en situation vulnérable. Tous ces aspects sont essentiels au travail du Fonds. »

« Le GSF veille à ce que les résultats obtenus au niveau infranational puissent orienter les décisions prises par les responsables politiques nationaux dans des domaines tels que les investissements publics, le renforcement des capacités, la coordination et le suivi, » a déclaré David Shimkus, le directeur des programmes du GSF.

« A travers son travail sur le changement durable des comportements, le GSF soutient des programmes d’assainissement à l’échelle nationale pilotés par la communauté pour assurer l’assainissement pour tous dans des domaines administratifs entiers et créer un mouvement pour faire pareil à l’échelle nationale et mondiale. »

Pourquoi l’assainissement et l’hygiène ?

L’accès à l’eau, à l’assainissement et à l’hygiène adéquats (WASH) est à la fois un droit humain et un besoin quotidien pour tous, partout, en tout moment tout au long de la journée. Pourtant, 2,4 milliards de personnes vivent encore sans ces services, et près d’un milliard d’entre eux pratiquent encore la défécation à l’air libre. L’accès inadéquat à l’eau, l’assainissement et l’hygiène coûte la vie à environ 842 000 de personnes par an, aggrave la malnutrition et entrave la croissance économique et le développement (OMS, 2016).

En plus d’éviter une quantité importante de maladies, l’amélioration de l’assainissement et de l’hygiène est étroitement associée à la dignité et à la sécurité humaine, en particulier pour les femmes et les filles, tout en affectant la fréquentation scolaire, en particulier chez les filles (UNICEF, 2016). Malgré que des outils efficaces et des méthodes participatives pour améliorer l’assainissement et l’hygiène soient déjà disponibles, le monde est toujours confronté à une crise d’assainissement répandue. Il est donc nécessaire d’étendre et de déployer ces modèles.

L’impact du GSF

En tant qu’organe de financement du WSSCC, le GSF répond à la crise mondiale de l’assainissement et demeure le seul fonds mondial exclusivement dédié à l’assainissement et à l’hygiène. En 2016, le GSF s’est fixé le but d’assurer un assainissement et une hygiène durables et équitables pour tous ; de veiller à ce que les principes d’égalité et de non-discrimination soient systématiquement intégrés dans l’ensemble de la programmation du GSF; et de déterminer la rentabilité de ses programmes soutenus. Les programmes financés par le GSF sont conçus par des acteurs du pays dans le but d’aborder l’assainissement à l’échelle, avec qualité. De plus, tous les programmes incluent des rôles essentiels pour les gouvernements des pays et sont conçus pour être de nature catalytique.

En 2016, 10 échanges d’apprentissage entre pays ont eu lieu, engageant 12 programmes soutenus par le GSF. Ces échanges ont permis de développer de nouvelles compétences et ont fourni de nouvelles idées et des meilleures pratiques pour les programmes de pays. Les innovations pour gravir l’échelle de l’assainissement, le développement de technologies peu coûteuses, l’établissement de mécanismes de financement et l’assainissement hors ménage étaient au cœur de ces échanges.

Les gouvernements de l’Australie, de la Finlande, des Pays-Bas, de la Norvège, de la Suède, de la Suisse et du Royaume-Uni ont versé des dons au GSF depuis sa création en 2008. Plus de 117 millions de dollars ont été engagés dans 13 pays.

Téléchargez le Rapport D’Avancement pour en savoir plus sur les résultats, l’impact et les activités du GSF.

Related News

Le GSF engage les femmes à tous les niveaux mettant en avant les questions de genre et d’égalité dans la conception des ses programmes

Click here to read this article in English Patrick England, qui a récemment rejoint le secrétariat du Fonds Mondial pour l’Assainissement, s’est rendu en Ouganda afin de participer à une mission de partage des connaissances. Cette visite s’est révélée une occasion unique de découvrir au plus près l’assainissement total piloté par la communauté. Voici son […]

Le Fonds mondial pour l’assainissement (GSF) investit dans les activités visant à changer le comportement, et ainsi permettre à un grand nombre de personnes des pays en voie de développement d’améliorer leurs systèmes d’assainissement et d’adopter de bonnes pratiques d’hygiène. Établi en 2008 par le Conseil de concertation pour l’approvisionnement en eau et en assainissement […]

Téléchargez l’étude de cas complète ou explorez les sections suivantes. Le contexte national Le tout dernier rapport du Programme commun de surveillance du Fonds des Nations Unies pour l’enfance et de l’Organisation mondiale de la Santé fait état de statistiques révélatrices sur la situation de l’hygiène et de l’assainissement à Madagascar. Quelque 12 pour cent […]