10 raisons de devenir partenaire du Fonds Mondial Pour L’Assainissement

Date: 6th October 2015

Array ( [0] => WP_Term Object ( [term_id] => 8 [name] => Global Sanitation Fund [slug] => globalsanitationfund [term_group] => 0 [term_taxonomy_id] => 8 [taxonomy] => category [description] => [parent] => 0 [count] => 136 [filter] => raw [term_order] => 3 [cat_ID] => 8 [category_count] => 136 [category_description] => [cat_name] => Global Sanitation Fund [category_nicename] => globalsanitationfund [category_parent] => 0 ) )
Crédit photo: Rafael Catalla/WSSCC

Crédit photo: Rafael Catalla/WSSCC

Le Fonds mondial pour l’assainissement (GSF) investit dans les activités visant à changer le comportement, et ainsi permettre à un grand nombre de personnes des pays en voie de développement d’améliorer leurs systèmes d’assainissement et d’adopter de bonnes pratiques d’hygiène. Établi en 2008 par le Conseil de concertation pour l’approvisionnement en eau et en assainissement (WSSCC) hébergé par le Bureau des Nations Unies pour les services d’appui aux projets (UNOPS), le GSF est le seul fonds mondial qui se consacre entièrement à l’assainissement et à l’hygiène. Géré au niveau communautaire et soutenu par les gouvernements il opère au sein des pays. Les foyers et les gouvernements locaux travaillent en étroite collaboration avec les entrepreneurs locaux, ainsi qu’avec un réseau d’une centaine de partenaires. Ensemble, ils contribuent à créer les conditions nécessaires pour que des dizaines de millions de personnes vivent dans des environnements sans défécation à l’air libre et qu’elles aient accès à des toilettes et des dispositifs de lavage des mains convenables.

1 – Avec l’aide de nos partenaires, nous affrontons l’un des plus grands problèmes de notre époque : la crise de l’assainissement et de l’hygiène
Le manque d’assainissement et d’hygiène coûte des millions de vies, aggrave la malnutrition et freine la croissance économique et le développement. Toutefois, la majorité de ces pertes humaines et économiques peuvent être évitées. Les décès dus aux maladies diarrhéiques, souvent liés à des conditions sanitaires et à une hygiène pratiquement inexistantes, dépassent de loin ceux causés par le paludisme et la tuberculose, dont on parle plus et qui sont mieux financés. D’après la Banque mondiale, ce manque d’assainissement et d’hygiène coûte aux pays près de 260 milliards de dollars américains par an. Des outils efficaces ainsi que des méthodes participatives sont déjà appliqués. L’amélioration des systèmes d’assainissement et des conditions d’hygiène demeure néanmoins un problème pour 2,4 milliards de personnes, soit près d’un tiers de la population mondiale.

Photo: Le processus de « déclenchement » par le biais duquel un facilitateur communautaire contribue à susciter le changement et la mobilisation des gens en faveur d’actions pour mettre un terme à la défécation à l’air libre réside au cœur de l’ATPC. Crédit photo: WSSCC/David Trouba

Photo: Le processus de « déclenchement » par le biais duquel un facilitateur communautaire contribue à susciter le changement et la mobilisation des gens en faveur d’actions pour mettre un terme à la défécation à l’air libre réside au cœur de l’ATPC. Crédit photo: WSSCC/David Trouba

2- Nous nous concentrons sur l’efficacité et la rentabilité pour obtenir des résultats à grande échelle
La mise à disposition de systèmes d’assainissement adéquats et équitables pour tous d’ici à 2030 nécessite l’accélération et l’intensification de nos efforts à l’échelle nationale. En mettant l’accent sur les changements de comportement collectif au sein des communautés, le GSF travaille de près avec les gouvernements nationaux et locaux, ainsi qu’avec un grand nombre de parties prenantes pour activement parvenir à une couverture de l’assainissement universelle et durable.

Photo: Les membres d’un groupe de plaidoyer local sur l’assainissement et l’hygiène dans le fokontany d’Anjalazala célèbrent l’atteinte de l’état FDAL. Crédit photo: FAA/Nirina Roméo Andriamparany

Photo: Les membres d’un groupe de plaidoyer local sur l’assainissement et l’hygiène dans le fokontany d’Anjalazala célèbrent l’atteinte de l’état FDAL. Crédit photo: FAA/Nirina Roméo Andriamparany

3 – Les programmes que nous finançons sont conçus, mis en œuvre et adaptés à l’échelle locale
Le GSF soutient les processus de collaboration donnant lieu à des programmes d’amélioration des systèmes d’assainissement et des conditions d’hygiène à l’échelle nationale. Tout en étant fondés sur des expériences acquises à travers le monde et des méthodes éprouvées, les programmes soutenus par le GSF sont élaborés par les parties prenantes des pays. Les gouvernements et les donateurs externes sont encouragés à s’inspirer du modèle du GSF et à y contribuer. Les programmes supportés par le GSF sur le plan national visent également l’amélioration continue par le partage d’expériences et l’apprentissage mutuel.

Photo: Signature d’un engagement communautaire lors d’une ceremonie en vue d’obtenir le statut FDAL. Crédit ohoto: Jenny Matthews/WSSCC

Photo: Signature d’un engagement communautaire lors d’une ceremonie en vue d’obtenir le statut FDAL. Crédit ohoto: Jenny Matthews/WSSCC

4 – Avec nos partenaires, nous renfonçons la coordination sectorielle
Le GSF préconise la collaboration entre tous les acteurs de l’assainissement, de l’hygiène et de l’approvisionnement en eau dans un pays ‑ notamment les organes gouvernementaux, les ONG et les organismes internationaux ‑ comme condition préalable au financement. Cette collaboration donne naissance à un plan national coordonné pouvant être facilement développé car les principales parties prenantes s’investissent dans le travail. Cela renforce aussi les plateformes de planification nationales existantes, tout en s’assurant que l’assainissement et l’hygiène sont des priorités politiques.

Crédit Photo: Okechukwu Umelo/WSSCC

Crédit Photo: Okechukwu Umelo/WSSCC

5 – Nos partenaires créent un mouvement en faveur de l’assainissement pour mieux sensibiliser les communautés
L’assainissement est l’affaire de tous. La défécation à l’air libre nuit à la santé de chaque personne au sein de la communauté. Les programmes financés par le GSF s’adressent à toutes les parties prenantes de l’assainissement et de l’hygiène afin de les encourager à participer et à assurer leur rôle. La formation de « porte-drapeaux » à tous les niveaux accélère le mouvement vers l’amélioration des conditions d’assainissement et d’hygiène.

Photo: Le déclenchement institutionnel est réalisé alors que les autorités nationales se réunissent pour mettre fin à la pratique de la défécation à l’air libre à Madagascar d’ici 2019. Depuis le centre gauche : le Président de la République de Madagascar Hery Rajaonarimampianina, le Directeur exécutif du WSSCC Chris Williams, le Premier ministre Jean Ravelonarivo, la Ministre de l’Eau de l’Assainissement de l’Hygiéne Johanita Ndahimananjara, et la Présidente du Mécanisme de Coordination de Programme du GSF Michèle Rasamison. Crédit photo: FAA/Nirina Roméo Andriamparany

Photo: Le déclenchement institutionnel est réalisé alors que les autorités nationales se réunissent pour mettre fin à la pratique de la défécation à l’air libre à Madagascar d’ici 2019. Depuis le centre gauche : le Président de la République de Madagascar Hery Rajaonarimampianina, le Directeur exécutif du WSSCC Chris Williams, le Premier ministre Jean Ravelonarivo, la Ministre de l’Eau de l’Assainissement de l’Hygiéne Johanita Ndahimananjara, et la Présidente du Mécanisme de Coordination de Programme du GSF Michèle Rasamison. Crédit photo: FAA/Nirina Roméo Andriamparany

6 – Notre objectif est de modifier complètement le comportement collectif de manière inclusive, durable et à grande échelle
Le GSF concentre ses ressources au soutien d’approches visant à modifier le comportement collectif, plus particulièrement sur un programme d’assainissement total impulsé par la communauté. Nos activités soigneusement conçues stimulent le changement au sein des communautés par des actions de sensibilisation et l’engagement, en s’assurant de prendre tout le monde en compte, notamment les femmes et les filles, les enfants et les jeunes, les personnes âgées, les personnes handicapées et les groupes de personnes défavorisées. Ce changement de comportement durable fait l’objet d’un suivi attentif et d’une vérification indépendante. Grâce à cette ingénieuse élaboration et à cet engagement auprès des gouvernements à tous les niveaux, les programmes soutenus par le GSF fonctionnent dans des milliers de villages et obtiennent des résultats dans des délais relativement courts.

Photo: Activités d’assainissement total pilote par la communauté dans le village d’Andoung Snay, Cambodge. Crédit Photo: Hakim Hadjel/WSSCC

Photo: Activités d’assainissement total pilote par la communauté dans le village d’Andoung Snay, Cambodge. Crédit Photo: Hakim Hadjel/WSSCC

7 – Notre approche peut transformer la vie des personnes et offrir des avantages allant au-delà de l’assainissement
L’approche du GSF centrée sur les individus engage des foyers dans des milliers de villages. Le fait que les personnes soient capables de prendre des décisions éclairées sur leur comportement en matière d’assainissement et d’hygiène peut avoir un impact positif sur leur santé, leur éducation, leur productivité et leur dignité. Les communautés assurent leur propre développement en consentant d’importants investissements dans leurs solutions d’assainissement. De plus, les défenseurs locaux et les leaders naturels émergents utilisent souvent les compétences et l’expérience acquises pour gérer d’autres problèmes, tels que l’éducation. Ces communautés mobilisées peuvent également attirer des fonds supplémentaires destinés aux systèmes d’assainissement et d’hygiène ou servir de plateforme pour mettre en œuvre des programmes efficaces dans d’autres régions.

Crédit Photo: Katherine Anderson/WSSCC

Crédit Photo: Katherine Anderson/WSSCC

8 – Le fruit de notre travail favorise la mobilisation de ressources financières
Lorsque les gouvernements nationaux constatent la rentabilité du changement de comportement collectif grâce aux programmes financés par le GSF, ils sont enclins à davantage investir des ressources financières dans ce type d’activités. De surcroît, en misant sur les mécanismes de coordination, ainsi que sur des systèmes de prestation décentralisée et de suivi solide en place, les donateurs peuvent utiliser la structure de financement du GSF existante afin de d’apporter un soutien financier plus efficace aux programmes d’assainissement et d’hygiène collectifs, à un coût de transaction moindre.

Photo: Des membres de la communauté locale construisent des latrines dans un village du district de Bardiya, au Népal. Bardiya est devenu exempt de défécation à l’air libre en juin 2015, malgré le tremblement de terre dévastateur qui a frappé le pays en début d’année. Bardiya fait partie des districts du Népal dans lesquels le GSF soutient la promotion de l’assainissement et de l’hygiène, avec ONU-Habitat, qui est l'Agence d’Exécution. Crédit photo: ONU-Habitat Népal

Photo: Des membres de la communauté locale construisent des latrines dans un village du district de Bardiya, au Népal. Bardiya est devenu exempt de défécation à l’air libre en juin 2015, malgré le tremblement de terre dévastateur qui a frappé le pays en début d’année. Bardiya fait partie des districts du Népal dans lesquels le GSF soutient la promotion de l’assainissement et de l’hygiène, avec ONU-Habitat, qui est l’Agence d’Exécution. Crédit photo: ONU-Habitat Népal

9 – Nous tirons parti des points forts du WSSCC
Dans son rôle d’élément essentiel du WSSCC, le GSF est capable d’influer davantage sur l’assainissement et l’hygiène en s’appuyant sur les coordinateurs nationaux du WSSCC, en utilisant son vaste réseau de partenaires et en profitant des actions du Conseil axées sur l’équité, les résultats et la durabilité. Nous canalisons aussi les forces du WSSCC dans l’amélioration des politiques, les réseaux et la coordination. La prise en main du travail de développement à l’échelon national est vraiment essentiel, tout comme l’est un réseau sur le terrain, pour soutenir ces initiatives. Le WSSCC le sait et le respecte.

Photo: À Louga (Sénégal), des femmes et des jeunes filles forment un cercle avec leurs mains et s’engagent à briser le tabou qui entoure la menstruation. Crédit photo: Javier Acebal/WSSCC/UN Women

Photo: À Louga (Sénégal), des femmes et des jeunes filles forment un cercle avec leurs mains et s’engagent à briser le tabou qui entoure la menstruation. Crédit photo: Javier Acebal/WSSCC/UN Women

10 – Notre modèle répond aux besoins d’investissement à l’échelle internationale en faveur des systèmes d’assainissement et d’hygiène
Le système des Nations Unies a défini les fonds mondiaux comme étant un outil important permettant aux États membres d’atteindre leurs objectifs de développement et de développement durable à l’échelle nationale, notamment ceux concernant l’assainissement et l’hygiène. En tant que fonds d’affectation spéciale multidonateurs, le GSF accélérera davantage les opportunités d’accès aux systèmes d’assainissement à des dizaines de millions de personnes au cours des 15 prochaines années. Il mettra aussi en place des systèmes efficaces destinés de coordination, de mise en œuvre, de suivi et de mobilisation de fonds publics ainsi que de capitaux privés pour aider les États-membres à atteindre leurs objectifs.

Crédit photo: Katherine Anderson/WSSCC

Crédit photo: Katherine Anderson/WSSCC

Comment devenir notre partenaire

Investissez
Le GSF reçoit des contributions provenant de diverses sources, notamment des gouvernements, des fondations et du secteur privé.

Collaborez avec nous
En savoir plus (en anglais)

Contactez-nous
Pour nous contacter et pour en savoir plus sur les possibilités de partenariat, veuillez consulter les coordonnées du WSSCC (en anglais)

Le WSSCC tient à exprimer sa reconnaissance aux donateurs qui ont rendu possibles les travaux du GSF depuis ses débuts : les gouvernements australien, finlandais, néerlandais, norvégien, suédois, suisse et britannique.

Téléchargez la brochure
10 raisons de devenir partenaire du Fonds Mondial Pour L’Assainissement

Crédit photo: David Shimkus/WSSCC

Crédit photo: David Shimkus/WSSCC

 

 

Related News

WSSCC will be presenting papers on equality, real-time learning and best practice

The GSF-supported UMATA programme is championing behaviour change at national level to drive Tanzania’s sanitation campaign

The simple message is … Stop Feeding Freddy! Freddy explains the oral-faecal link, encouraging people to live open defecation free

Téléchargez le Rapport D’Avancement pour en savoir plus sur les résultats, l’impact et les activités du GSF